当前位置: 首页  首页  院情动态
浙江师范大学非洲研究院

【媒体发声】非洲研究院高级研究员约罗在马里主流媒体Mali Demain发文谈“一带一路”倡议对国际合作的影响——从文化与和平视角

【编者按】2018年2月16日,非洲研究院马里籍高级研究员约罗(Yoro Diallo)在马里主流媒体Mali Demain发表文章:LA CEINTURE   ECONOMIQUE DE LA ROUTE DE LA   SOIE ET LA ROUTE DE LA SOIE MARITIME DU XXIe SIECLE «ONE BELT ONE ROAD»。文中,约罗认为,“一带一路”倡议完全符合我们时代的需要、经济全球化以及发展的需要,体现了对文化和社会多样性的尊重,体现了人类的共同理想和愿望。维护和深化次区域、区域和全球合作是共享幸福的源泉。他还认为,文化是人类工作的起点和终点。“一带一路”倡议加强了民族和国家之间的文化交流。它是文明相互激励的一个因素,它有助于营造相互了解、相互信任的良好氛围,有助于推动建设持久和平、共同繁荣的和谐世界。 

原文如下:

-Une initiative économique innovante du Président Xi Jinping qui porte une vision culturelle et de paix en faveur de la Coopération Internationale-

 Nous observons que le monde traverse depuis un certains temps des changements complexes et importants. Ces changements affectent considérablement le présent. Ils marqueront certainement la destinée de la communauté humaine.

En effet l’impact de la crise financière internationale continue à se faire sentir. L’économie mondiale connait une situation difficile majeure. La situation du commerce et de l’investissement au plan international est si morose qu’elle mérite une réévaluation. Globalement, beaucoup de pays sur tous les continents font face à de sévères problèmes de développement.

Comparativement aux autres, l’Afrique est connue comme le Continent le plus riche, mais qui demeure le plus pauvre. En effet 30% des ressources naturelles les plus importantes du monde existent en Afrique.

Je me demande souvent pourquoi ce paradoxe?

Du fait de son incapacité à gérer ses ressources, le continent a perdu 1.4 trillion US dollars durant les 3 dernières décennies. Ce qui dépasse de loin l’aide que l’Occident prétend avoir donné à l’Afrique durant la même période. C’est ici que la Chine veut changer la « main tendue » par la « main tenue ». En plus des défis économiques, l’Afrique est le continent dont la population est la plus jeune (64% de la population africaine est jeune). Cependant cette jeune population demeure dans un état de sous  développement alarmant.

Le continent africain et d’autres régions du monde sont vus comme des champs, de conflits, de pauvreté, de désespoir de terrorisme et de mort. Cette situation pousse des milliers de personnes à prendre le chemin de l’immigration pour un eldorado hypothétique. Leurs vies s’arrêtent très souvent de façon brutale dans la mer ou le désert. Comble de malheur, comme une calamité qui s’abat sur la Communauté humaine, les images de vente d’esclaves en Lybie (véritable traite humaine) diffusées récemment en boucle dans la presse est le stade suprême de la déchéance humaine.

Ce triste tableau interpelle notre civilisation. Il interpelle la communauté Internationale. Il nous amène à nous poser certaines questions, notamment:

-Vers quelle destinée la Communauté humaine se dirige-t-elle ?

-Que fait la Communauté Internationale pour corriger la situation ?

-Comment la Communauté Internationale peut-elle instaurer la paix ente les nations ?

Afin de trouver des réponses à ces questions, nous avons jugé nécessaire de revisiter l’histoire des civilisations.

L’histoire des civilisations nous enseigne que depuis des millénaires la civilisation chinoise n’a jamais cessée d’apporter des contributions impérissables à la construction de la paix dans le monde, au développement économique et culturel des  peuples et à la création d’une atmosphère favorable au progrès de l’humanité.

Cette histoire nous révèle aussi que la civilisation chinoise a été et demeure le berceau d’un peuple de grands travailleurs, patriotes, bâtisseurs de chefs-d’œuvre matériels et immatériels qui semblent souvent sortir tout droit de l’imaginaire. On peut citer notamment :

- « La Grande Muraille », connue à travers le monde entier sous le nom de « Grande Muraille de Chine ». Ce monument d’un gigantisme extraordinaire est pourtant une œuvre humaine multiséculaire de plus de 7.000 km de long. Comme un géant reptile surnaturel, « la Grande Muraille » plane au dessus des vallées, des précipices, des bas-fonds et des forêts. Il serpente les flans d’innombrable collines et semblent apostropher le ciel depuis les cimes de très hautes montagnes souvent enneigées. Pour mémoire, ce monument qui défrai les qualificatifs et les superlatifs des observateurs est classé patrimoine mondial  de l’humanité.

-les « fleuves et lacs artificielles » façonnés par les mains de braves hommes pour drainer l’eau à travers le pays. Ils permettent de nos jours l’intensification du transport fluvial. La visite de la ville de Hangzhou pourrait édifier plus d’un sceptique.

-« la grande marche », une longue et épique marche de plus de 12.500km effectuée par de braves patriotes à travers monts et vallées, forêts dangereuses et marécages. Ces illustres fils du pays ont bravés les caprices de la nature, les mauvais temps, les animaux sauvages et les maladies de toutes sortes pour conquérir la victoire du peuple contre les puissances occupantes et fonder la République Populaire de Chine. Cette grande et mémorable victoire fut l’aboutissement d’une dure et opiniâtre lutte du peuple chinois tout entier sous la direction du Parti Communiste Chinois. « Le Musée de la Révolution » à Ya’an immortalise cet extraordinaire évènement.

 L’histoire des civilisations nous apprend aussi que dès l’an 105, la civilisation chinoise a inventée le papier et l’encre qu’elle a apportée à l’Europe. Grâce à cet apport sont nés le livre et plus tard l’imprimerie en Allemagne. L’homme accédait ainsi au support lui permettant de transmettre  la connaissance et diffuser la science. La civilisation chinoise a inventée la boussole 1000 ans avant Jésus Christ. Elle a apportée la boussole aux Arabes qui, à leur tour transmettront cet instrument de navigation à l’Europe. La civilisation chinoise a apportée à l’Europe la poudre initialement utilisée comme feu d’artifice. Les Européens utiliseront la boussole et la poudre comme instruments de guerre et de conquête à partir du 13ème siècle. Ainsi près d’une dizaine de puissances coloniales européennes et asiatiques occuperont la Chine.  Principalement quatre d’entre elles coloniseront l’Afrique.

Au cours de cette brillante histoire multimillénaire, de braves travailleurs chinois ont tout d’abord coopéré avec d’autres des pays voisins d’Asie, ensuite d’Europe et d’Afrique. Ils contribueront  à établir des voies d’échanges commerciaux et culturels entre la Chine, l’Asie, l’Europe et l’Afrique. Ces voies ont favorisé la relation entre la brillante civilisation chinoise et  d’autres civilisations d’Asie, d’Europe et d’Afrique. Grâce à ces hommes, le savoir, le savoir-faire, les produits cultuels et d’art circulaient entre les populations de cultures diverses et variées. La soie était le produit qui faisait l’objet de fascination et d’attraction. Ainsi les voies empruntées par ces braves marchands furent plus tard dénommées « La Route de la Soie ».

« La Route de la Soie » n’était pas seulement une voie de commerce et d’affaires. Elle était aussi un trait d’union entre des peuples multiples et divers de trois continents. Par cette route les peuples de « l’Empire du milieu », des « pays des Dragons » et du « Soleil levant » allaient à la rencontre de ceux d’Ariane, des Romains et des Francs mais aussi des peuples du berceau de l’humanité, l’Afrique. « La Route de la Soie » était une route des peuples multicolores, une véritable route du « rendez-vous du donner et du recevoir ». Elle deviendra avec le temps un vrai esprit qu’il sera convenu d’appeler « l’Esprit de la Route de la Soie ». « L’Esprit de la Route de la Soie » était une réalité des relations humaines et de la « diplomatie des peuples ». Cet esprit était basé sur les échanges, la coopération, l’ouverture, l’apprentissage et l’inspiration réciproque. Il était aussi basé sur les intérêts partagés, l’acceptation de la différence et de la diversité. « L’esprit de la Route de la Soie » dégageait la tolérance et la paix.

Cet esprit a semé la concorde et la paix entre des peuples. Il a contribué au progrès et au développement des villes, des régions et des pays concernés. Il a contribué au brassage des cultures. Les populations se sont approprié l’esprit de la route de la soie qui est alors devenu un vrai patrimoine historique.

Au cours des différentes étapes de son évolution la civilisation chinoise a aussiproduit de grands dirigeants qui ont toujours partagé cet esprit de paix, de tolérance et de coopération avec le reste du monde. Cette civilisation a produit d’illustres dirigeants patriotes, dévoués, engagés et prêts jusqu’à l’ultime sacrifice pour les grandes causes. Tels des capitaines de bateaux en pleine mer agitée ces dirigeants ont su conduire le peuple travailleur chinois dans sa marche historique vers le développement.

Au Mali, mon pays, les maitres de la parole disent : « L’Aigle volant ne donne pas naissance à un être rampant ». En d’autres termes: « les grands peuples engendrent toujours de grands hommes ». Les grands hommes écrivent l’histoire des grandes civilisations.

En parlant de grands hommes, en 2013, comme prenant sa source d’inspiration dans les profondeurs de la culture et de l’histoire de son pays, de la marche du Parti Communiste Chinois, et de l’esprit de la route de la soie, Xi Jinping (illustre descendant des braves hommes qui ont marqués de leurs empreintes la route de la soie) a lancé l’initiative de faire rayonner « l’Esprit de la Route de la Soie ». Il s’agit de construire conjointement avec le monde une ceinture économique de la route de la soie et celle de la route de la soie maritime du 21eme siècle, désormais appelée « One Belt One Road ».  

« La Ceinture et la Route » constitue un incomparable instrument qui favorise l’intégration économique et permet de promouvoir la coopération régionale et internationale. Elle booste les échanges commerciaux et culturels. Elle favorise les contacts entre les peuples de différentes nationalités, cultures et religions. « La Ceinture et la Route », « Belt and Road » fera se rencontrer, se croiser, se parler et s’apprécier des peuples divers et variés d’Asie, d’Europe et d’Afrique. Ce rendez économique et commerciale s’avère aussi être un rendez vous des cultures. Il permet aux peuples d’Afrique d’Europe, d’Asie de se rencontrer, chacun gardant les spécificités de ses cultures, de se connaitre pour mieux se respecter. En favorise le dialogue des cultures et des civilisations. Cet échange riche et fécond favorise indubitablement la paix dont le monde à tant besoin de nos jours. C’est dans la paix que s’épanouissent réellement. Ils accèdent ainsi à la prospérité économique et au bonheur ; leurs rêves. La réalisation de « La Route de la Soie» resserre les liens entre des peuples d’Asie, d’Europe et d’Afrique sous une forme nouvelle. La réalisation d’une chaine d’infrastructures économiques et culturelles se présente aussi comme une foire économique et culturelle mondiale au bénéfice de tous les peuples du monde.

Il s’agit bien là d’une cause à dimension mondiale.

La construction conjointe de « La Route de la Soie » correspond concrètement et parfaitement aux besoins de notre temps ; besoin économique, besoin de paix, besoin de tolérance, besoin de diversités culturelles et sociales. Au regard de ses ambitions économiques et culturelles, « La Ceinture et la Route », répond à l’intérêt fondamental de la communauté internationale et reflète l’idéal commun et l’aspiration de l’humanité. Ce projet s’inscrit en droite ligne des actions en faveur de l’exploration de nouvelles voies de coopération internationale et de gouvernance globale et joue un rôle positif en faveur du développement paisible du monde.

La culture est au début et à la fin de toute œuvre humaine. « La Route de la Soie » intensifie les échanges culturels entre les populations concernées. C’est un facteur d’inspiration réciproque des civilisations. Il contribue à créer les conditions d’un climat de confiance, de mutuelles acceptations, de respect pour un monde de paix et d’harmonie.

Le monde bénéficiera des effets des évènements artistiques, culturels et sportifs organisés alternativement dans les pays concernés. Comme aux Jeux Olympiques, chaque pays apportera les spécificités de sa culture. Les acteurs de cinéma et autres industries culturelles, de sports, de tourisme  seront en synergie et feront connaitre leurs œuvres au monde. La diplomatie des peuples s’en sortira renforcée. Les échanges scientifiques, académiques, techniques contribueront à l’épanouissement de la connaissance et à l’innovation. Les activités de jeunesse participeront de la création d’un environnement harmonieux, fraternel et amical.

Pour paraphraser l’UNESCO ; « c’est dans l’esprit des hommes qu’est née la guerre. C’est dans l’esprit des hommes qu’il faut semer la paix ».

L’esprit de « La Route de la Soie » est un esprit de paix que la Communauté Internationale devra semer autour du monde à travers cette initiative désormais connue en Anglais  sous « Belt and Road », en français « La Route de la Soie » et en chinois « Yi Dai, Y Lu ».

La Coopération Internationale gagnerait si et si seulement si elle réalise le bénéfice que « Belt and Road » pourrait apporter au Développement économique, culturel  et à la paix dans le monde.  

 

                  

 

作者:科研办

发表时间:2018-03-16

浙江师范大学非洲研究院

地址:中国浙江省金华市迎宾大道688号

邮编:321004

电话:0579-82286091(办公室)

传真:0579-82286091

邮箱:ias@zjnu.cn